Megara-Epidaurus

 

4AB012D5-95C8-496B-ADE0-ADDEC73E5D7F

120km de pistes et de routes isolées séparent la petite ville de Mégare du célèbre site antique d’Épidaure. 120 km de perspectives solitaires et rocailleuses baignées d’une splendide lumière hivernale, bleu et parme. Le deuxième jour de marche, dans les montagnes séparant Mégare de Corinthe, les vues magnifiques sur la baie d’Athènes aux loin et sur les vallées alentours découpées en clairs obscurs par l’ombre mouvante des nuages nous aident à supporter le froid et le vent piquant ainsi que le poids des sacs. Il faut dire qu’après un peu plus d’un mois à voyager en bus, trains et avion, allant d’auberges en hôtels tout confort, retourner dehors est difficile. Heureusement le réveil en pleine nature est toujours un moment fabuleux.

Between Megara and Epidaurus, one hundred twenty kilometers of dirt tracks and isolated tarp roads. One hundred twenty kilometers of lonely and rocky landscapes, brightened by the splendid Greece’s winter light. On the second day of walk, in the mountains above Megara, the cold wind and the weight of our backpacks is painful; hopefully the beautiful views of Athens’s bay and the surrounding valleys give us the strength to carry on, one step at a time. Going back to the wild on foot after more than a month spent in comfortable hostels, traveling between Roma, Venice and Milano, is not easy, but beauty of nature is always present to support you and smooth the way. Waking up in the morning with the rising sun shining over a silent landscape is a delightful experience.

E67BBCDA-DFC3-4F9B-B03B-B54A3CECE9BC

3E629018-7BF5-4E31-8251-BA19774EEC7D

Malgré mes nombreux bivouacs cette seconde nuit dehors est l’occasion de mon premier feu de camp dans une petite bâtisse glaciale. Sous la direction de Laura je récolte le bois et entretien le feu. C’est agréable d’avoir une coéquipière solide comme elle. Dehors le vent est glacial, par contraste, à l’intérieur il fait chaud. L’on fait fondre de la neige pour cuisiner et ainsi économiser nos réserve d’eau.

Despite a lot of bivouac, I never made a bonfire. During the second night, in a small freezing mountain shelter, under the control of Laura I help making one. Gathering pine wood and surveilling fire is a lot of fun. Outside the wind is very cold but the fire warm us and we cook some oatmeal with snow to save our water supply.

La fin du troisième jours est compliqué, nous n’avons trouvés aucun point pour nous ravitailler en eau. Heureusement nous atteignons enfin des habitations. Un couple de vieux fermier nous permet de remplir nos gourdes. Malgré nos efforts pour communiquer impossible de comprendre quoique ce soit, le grec est un langage vraiment délicat à appréhender, ne ressemblant à aucun des langages que nous connaissons.

End of the third day outside, we still found no place to fill up our bottles. We didn’t thought about boiling more snow before sleeping to have fresh water in the morning and so our water reserves run low. We finally reach a farm were an old Greek couple allow us to refill our stock. We try to communicate, but Greek language is amazingly complicated, not even close to anything we know.

278E830E-068C-4831-8024-79A81A37AF75

Après une nuit glaciale passée sous le porche extérieur d’une église, nous profitons de la plage de Loutraki pour petit déjeuner et se prélasser sous le soleil matinal. Rêvasser face à une eau cristalline incroyable, fouiller le sol à la recherche de pierres étranges, jouer de l’harmonica sans se soucier du temps qui passe, ce sont ces petits moments qui peuvent sembler risibles qui me font aimer la vie de vagabond. Le temps libre est une richesse.

The third night was really freezing cold, we slept in front of a church so we left very early to not bother the community. On a beach in front of Loutraki we take breakfast while enjoying the warm sun. Daydreaming, comtemplating a calm and crystal clear blue sea and playing harmonica without care of the time. These are kind of seemingly worthless little things that really make me love vagrant’s life.

E5115F55-0BAE-40F6-9681-0ECA3B15256C

D26AEC20-0A22-4E2D-971D-685691C29C8B

Nous passons le nouvel an à Corinthe et reprenons la route vers Épidaure. Pour éviter la neige qui est en quantité surprenante à seulement 800 mètres nous décidons d’emprunter des routes goudronnées restant dans les vallées. Par chance nous partageons la route avec très peu d’automobilistes et le chemin se déroule au milieu des pins et des oliviers. À certains endroits tout semble désert, le silence et les ossements de chèvres sur les bas côtés crées une ambiance de fin du monde.

After a restful New Year’s Eve in Corinth we go back on the road. We choose to go through valley by walking on tarp roads. On high ground is a lot more snow than we thought, we are not equiped for this and damn I hate snow. Luckily we share roads with nearly no one, we just cross rocky “wasteland”. Sometimes the deep silence of the highway, the numerous stray dogs and the goats’s bones give a very end of time feeling.

243EA66B-6448-4AD4-A3ED-D311ACBDCC4739292684-6A57-46ED-A0D7-BFAFFBDE8A14

Pour nôtre dernière nuit nous nous attelons à la fabrication d’un abris avec une toile supérieur de hamac, nos battons de marche, des cordes, des lacets et des grosses pierres. En un quinzaine de minutes un abris convaincant bien que fragile est en place. Laura bien plus habile de ses mains que moi a fait le plus gros. Tout seul je me serai probablement contenté d’adosser mon poncho avec mes bâtons contre un gros arbre pour dormir recroquevillé en dessous. Il pleut plusieurs heures durant la nuit mais l’abri tiens bon. Le lendemain nous atteignons Épidaure.

For our last night we have to build a shelter. We use the top cover of a hammock, our hiking sticks and some ropes and stones. In fifteen minutes something decent is ready. Beneath the cloud night is darker and we only hear the rain, for hours. Everything hold and we reach Epidaurus on the next day, safe and dry.

Laura and Vincent

Tout commence avec un premier pas. Everything start with a first step.

Pictures: Ipad and nokia lumia 640, edited with Fhotoroom.

Un commentaire sur “Megara-Epidaurus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s